Compte-rendu de l'Assemblée Générale du samedi 3 février 2018

I. COMMUNICATION.

 Vous pouvez toujours nous suivre sur notre site (www.chatslibreslorient.com), sur notre forum et
sur notre page Facebook auxquels vous pouvez accéder à partir du site. Ces 3 supports ont pour but
la promotion des chats en attente d'une adoption. Hélas, ce n'est pas forcément suffisant, ce malgré
les 2329 abonnés à notre page Facebook. Nous avons donc commencé à mettre des annonces sur Le
Bon Coin, en fin d'année 2017. Ce sont des annonces payantes car les associations sont considérées
comme des professionnels.

II. LE LOCAL.

En janvier 2017, lors d'une réunion du Conseil d'Administration, nous décidions de redéménager, à
cause de l'environnement de plus en plus difficile et de l'indifférence de notre propriétaire à qui
nous avions donc adressé une lettre recommandée avec accusé de réception, avec préavis de 3 mois,
en vue d'un départ le 30 avril.
Elle n'est pas allée retirer la lettre recommandée de résiliation et n'a donc appris notre départ que le
15 février au lieu du 30 janvier. Elle a immédiatement déclaré qu'en conséquence, même si nous
partions le 30 avril, il nous faudrait payer le loyer jusqu'au 15 mai ... ce qui est parfaitement légal.
Nous nous sommes donc penchées sur les éventuelles "failles" du bail afin de pouvoir nous
défendre et avons rencontré le conciliateur de justice. Il a été dressé un procès-verbal suivi d'une
ordonnance du tribunal nous autorisant officiellement à quitter le logement le 22 avril et obligeant
la propriétaire à nous rembourser l'intégralité du dépôt de garantie au plus tard le 14 mai, ce à quoi
elle a dû se soumettre.
Elle avait opté pour des charges forfaitaires de 30 € / mois, ce qui est illégal dans le cadre d'une
location vide. Bien qu'ayant opté pour ce mode de charges, elle voulait quand même que nous
payions l'eau en plus.
Au final, elle a été perdante car :
1. Nous n'avons pas payé l'eau.
2. Nous n'avons pas payé le loyer d'avril en entier, mais au prorata
3. Nous n'avons pas payé les charges du mois d'avril
4. Elle n'a pas pu garder le dépôt de garantie.
Nous occupons donc un nouveau local depuis le 22 avril 2017. Comme par le passé, pour éviter des
"dépôts" de chats ou chatons sur notre paillasson, nous ne divulguons pas notre adresse, la réservant
aux adoptants potentiels et, bien sûr, à nos donateurs qui souhaitent visiter.

III. PRISES  en  CHARGE  des  CHATS  SOCIABLES.

 Depuis mai 2017 nous sortons régulièrement des chats de la fourrière et en avons ainsi accueilli 26.
Nous continuerons à le faire parce que, conformément à la législation en vigueur, c'est ainsi que les
associations sont censées procéder.
Article L214-6 du Code Rural : On entend par refuge un établissement à but non lucratif géré par une
fondation ou une association de protection des animaux désignée à cet effet par le préfet, accueillant et
prenant en charge des animaux soit en provenance d'une fourrière à l'issue des délais de garde fixés aux
articles L. 211-24 et L. 211-25, soit donnés par leur propriétaire.
Il nous semble indispensable de partager notre vécu concernant la fourrière car, contrairement à des
idées reçues, fourrière n'est absolument pas synonyme d'euthanasie.
Tout chat pris en charge par la fourrière est tout de suite vacciné contre coryza et typhus, vermifugé,
vu par le vétérinaire et gardé pendant le délai légal de 8 jours ouvrés, au cas où il ne s'agirait pas
d'un abandon et où il serait recherché par ses maîtres.
Au bout du délai légal, il est proposé à une des structures du secteur, après avoir été testé et
identifié. Et cela vaut aussi pour des chats qui ne sont pas en parfait état. Ainsi, nous avons
accueilli une chatonne qui avait un oeil crevé et que nous avons fait opérer, plusieurs chats craintifs
qui auraient pu être considérés comme sauvageons, un chat dont le train arrière est abîmé suite à un
accident.
Par ailleurs, une chatte libre, très mal en point, identifiée au nom de l'association a été récupérée par
la fourrière le 2 février. Nous avons immédiatement été contactées alors que la chatte était déjà chez
le vétérinaire, déposée par le personnel de la fourrière. Nous avons ainsi été en mesure de prendre
les dispositions qui s'imposaient, en concertation.
Nous sommes donc témoin du bon fonctionnement de la structure et invitons tout un chacun à nous
aider à faire changer les mentalités : si vous trouvez un chat abandonné, n'ayez pas peur de faire en
sorte qu'il entre en fourrière et faites-le savoir autour de vous.
Vous trouverez des détails sur les prises en charge en vous rendant sur notre site, rubrique "J'ai
trouvé un chat". Et si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous envoyer un mail : chats.libres@orange.fr

IV. PRISES  en  CHARGE  des  SAUVAGEONS.
L'association continue à fournir une aide logistique et financière pour la stérilisation des
sauvageons. Les dons minimum attendus : 25 € pour 1 mâle, 35 pour 1 femelle, 45 pour 1 femelle
gestante.
Les détails du fonctionnement sont visibles sur notre site, rubrique "Bon à savoir" puis
"Sauvageons".

V. FINANCES.
La Ville de Lorient ayant diminué notre subvention de 50 % pour ne nous verser que 100 €
annuels, nous n'avons pas renouvelé notre demande. Il n'y a en effet aucun intérêt à perdre du
temps à compléter un dossier pour obtenir une telle obole : nous avons d'autres chats à fouetter ... et
puis, ainsi, la Ville sera plus riche de 100 €.

VI. FORFAITS ADOPTIONS.
Malgré l'absence de la subvention lorientaise, l'état de nos finances nous permet de maintenir les
mêmes forfaits-adoptions : 100 € pour un chaton, incluant stérilisation et identification ; 90 € pour
un adulte incluant test, stérilisation et identification. Les adultes qui sortent de la fourrière sont en
outre vaccinés contre coryza et typhus. Toutefois, s'ils sont adoptés avant le rappel, ce dernier est à la charge de l'adoptant.

VII. LES CHATS.
En 2017 l'association a géré 138 chats : 58 femelles, 25 mâles, 38 chatons plus 17 qui ont dû être
euthanasiés pour raison sanitaire. Cela a coûté 10278,96 € en frais vétérinaires, 449,97 € en
pharmacie, 1446,59 € en croquettes et litière. A ces frais spécifiques aux chats s'ajoutent les
dépenses liées au local bien sûr.
103 chats ont été adoptés : 60 adultes et 43 chatons. Treize sauvageons ont été relâchés sur leur
lieu de vie. Les forfaits adoptions ont rapporté 8655 € et c'est donc grâce à vos dons auxquels
s'ajoutent la vente de notre calendrier, des petits chats tricotés et de divers accessoires pour félins
que nous pouvons avoir un budget équilibré, sans oublier le soutien d'une quinzaine de vétérinaires.

VIII. CONSEIL  d'ADMINISTRATION  et  BUREAU.
Le Conseil d'Administration : M-J Jaffré (présidente) ; J-M Guilloux (trésorier) ; F. Defassiaux
(secrétaire) ; V. Herduin et F. Caugant.
A cette petite équipe dirigeante s'ajoutent 11 bénévoles dévouées qui interviennent auprès des chats
chaque matin ou en soirée afin d'assurer hygiène et soins.