Le point de vue de l'association

Je suis enceinte, je dois me séparer de mon chat. Pourquoi ?

La grossesse n'est pas un motif d'abandon, même si la personne n'est pas immunisée contre la toxoplasmose.

 Voir la page concernée, chapitre "Bon à savoir".

 

De même, une naissance n'est pas un motif d'abandon de son chat.

Certes, l'arrivée d'un enfant est susceptible de stresser le chat, mais, avant d'envisager le pire, il faut chercher des solutions douces : diffuseur de phéromones, pipettes anti-stress par exemple.

Certes, les chats ne sont pas tous aussi "faciles" les uns que les autres, puisque chacun, comme les humains, a son caractère et sa "personnalité".

 

C'est aux parents qu'il revient d'établir des règles si nécessaire. Il peut s'agir d'empêcher l'accès à la chambre du bébé par exemple, et, bien sûr, il est indispensable d'éduquer l'enfant, dès son plus jeune âge, au respect du chat qui ne doit pas être considéré par l'enfant comme un jouet dont il pourrait faire ce qu'il veut quand il veut, mais comme un être sensible qui, comme lui, a ses humeurs.

 

En cas de difficultés insurmontables c'est d'abord auprès de la famille proche ou moins proche, puis auprès des amis, proches ou moins proches, qu'il faut trouver une solution.

 

Je suis allergique, je dois me séparer de mon chat. Avez-vous passer les tests ? Est-ce bien au chat que vous êtes allergique ? Avez-vous tenté la désensibilisation ?

Ici aussi, avant d'envisager le pire, il faut tenter des solutions douces. Il existe des produits qui diminuent nettement le caractère allergène du chat.

 

Je déménage, je me sépare de mon chat. Pourquoi ?

Un chat est tout à fait en mesure de suivre ses maîtres, même s'ils passent d'une maison à un appartement. Là encore il faut envisager des solutions douces.

 

Nous divorçons, aucun des deux ne veut du chat. Vraiment ? Le chat est un membre de votre famille à part entière. Vous viendrait-il à l'esprit de déclarer : " Nous divorçons, aucun des deux ne veut des enfants" ?

 

Nos parents viennent de décéder, nous ne voulons pas de leur chat. Vraiment ? Sans doute ne voulez-vous pas de l'héritage non plus ?

 

Bref, la plupart des motifs d'abandon sont des prétextes que l'association désapprouve. D'ailleurs, ceux qui adoptent auprès de l'association signent un contrat qui stipule qu'ils adoptent le chat pour toute la vie du chat ("Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé" dit le renard au Petit Prince) parce que ce n'est pas un objet dont on se sépare quand on en a assez ou quand il devient gênant, pour une raison ou une autre, comme on se séparerait d'un bibelot ou d'un meuble qui ne plaît plus.