En 2016, nous  avons géré 210chats. C'est beaucoup et c'est épuisant. Nous souhaitons ralentir notre activité car "qui veut aller loin ménage sa monture".

29 juin 2017 : nous ne sommes plus en mesure d'accueillir des chats supplémentaires. En effet, 2 arrivées prévues samedi 1er juillet + 3 autres dans  la semaine  du 3 au 8.

LES  CHATS  VOUS  SOUHAITENT  LA  BIENVENUE, ils sont tous testés, déparasités, stérilisés et identifiés. Adoptables contre un forfait de 90 € (100 € pour les chatons)


LAKOTA, née en 2015, a toujours vécu en appartement. Elle est très très peureuse.Pour elle ça ne peut être qu'une véritable adoption du coeur, par quelqu'un de très généreux qui souhaite faire un sauvetage, quel que soit le caractère du chat.

Voici NINA, toute petiote. Elle ressemble à un grand chaton. Elle a eu un passé difficile et se remet peu à peu de ses "émotions". Elle a pris du poids et se montre de plus en plus câline.

Je viens de rejoindre  la tribu des abandonnés : je m'appelle LILAS. Je n'apprécie pas vraiment mes congénères et j'ai du caractère. Il me faudra une famille où je serai la seule minette.

Moi aussi je fais partie de la tribu : je suis COMETE, l'écaille de tortue, très gentille mais timide au 1er abord.

HARLEM, encore un grand timide, apprécie beaucoup la chaudière : se prend-il pour le plombier ? Pour la photo c'est tout de même mieux quand il en descend et qu'il prend l'air à la fenêtre.

HECTOR est arrivé il y a quelques jours. C'est trop récent pour pouvoir en dresser un portrait.

Il y a aussi ROSA, bavarde et dynamique. En quête de contact et de caresses.

Et ETOILE, très timide mais très très douce.

Un contact pour la belle : à suivre ...

L'élégante BAGHEERA n'est pas fan de ses congénères, mais très sympa avec les humains. Elle serait bien dans un foyer où elle serait la "fille unique".


Si vous avez besoin d'accessoires pour votre nouveau compagnon, rendez-vous sur notre page boutique. Vous y trouverez sans doute votre bonheur !


L'ADOPTION

 

J'ai trouvé ce matin, blotti contre ma porte,

Un chat abandonné au regard presque éteint.

Sans un cri, une plainte, acceptant son destin,

Il attendait, patient, qu'un grand sommeil l'emporte.

 

Viens, je vais te donner pour longtemps du bonheur,

Préservé des humains et de leurs nombreux crimes;

Bien au chaud dans mes bras, recouvre ta splendeur.

 

Robert Wullen