LES  CHATS  VOUS  SOUHAITENT  LA  BIENVENUE . Ils sont testés, déparasités, stérilisés et identifiés. Adoptables contre un forfait de  100 € ( 110 € pour les chatons)


Je m'appelle TARTIFLETTE et j'ai vécu bien des mésaventures avant d'arriver à l'association où je me retape doucement. Je suis bien mignonne et ne rêve plus que d'une suite de vie tranquille et confortable.


Je suis encore un chaton, mais un grand garçon quand même. Donc je suis installé avec les adultes et je me plais bien à leurs côtés, surtout aux côtés de Rosa qui aime beaucoup jouer avec moi. Tous les deux nous sommes dynamiques et sportifs. Je m'appelle ROBIN.


Je m'appelle OUZO. L'association m'a sorti de la fourrière le 8 août dernier. Je suis ultra-sociable, pot de colle même, un chat-chien en fait. Je suis jeune aussi, environ 2 ans. Pourtant aujourd'hui je lance un SOS parce que j'ai un coryza récalcitrant, pour lequel je suis traité bien sûr. Les choses s'améliorent doucement, mais c'est compliqué pour l'association et pour moi aussi d'ailleurs parce que je dois être confiné pour ne pas contaminer les autres et, en plus, j'éternue de temps en temps et ça "éclabousse" un peu.

Il me faudrait une famille en maison avec jardin, et sans autre chat. J'ai bien peur que personne ne veuille de moi, alors que je suis si sympa. Et si c'est le cas, que va-t-il m'arriver ?

Eh bien, Nelly a bien voulu prendre Ouzo : elle ne craint pas ses éternuements, même avec "éclaboussures".

MERCI  Nelly !


PETER, né en 2017, jeune beau et sympa.

Parti en famille adoptive jeudi 24 septembre.


Je m'appelle SALLY. Je suis jeune, jolie et gentille. Je suis entrée à l'association le 21 septembre et, comme tous mes compagnons abandonnés, j'ai hâte de retrouver un foyer.


Si vous avez besoin d'accessoires pour votre nouveau compagnon, rendez-vous sur notre page boutique. Vous y trouverez sans doute votre bonheur !


L'ADOPTION

 

J'ai trouvé ce matin, blotti contre ma porte,

Un chat abandonné au regard presque éteint.

Sans un cri, une plainte, acceptant son destin,

Il attendait, patient, qu'un grand sommeil l'emporte.

 

Viens, je vais te donner pour longtemps du bonheur,

Préservé des humains et de leurs nombreux crimes;

Bien au chaud dans mes bras, recouvre ta splendeur.

 

Robert Wullen