LES  CHATS  VOUS  SOUHAITENT  LA  BIENVENUE. Ils sont tous testés, déparasités, stérilisés et identifiés. Adoptables contre un forfait de 90 € (100 € pour les chatons)


TOMMY est arrivé à l'association le 19 avril : né en 2016, câlin et sociable, il aime beaucoup prendre l'air à la fenêtre, ce qui laisse penser qu'il lui faudra une maison avec jardin afin de satisfaire son besoin d'extérieur.

Je suis magnifique : belle robe à poil mi-long, queue touffue, yeux bleus. Mais je suis très peureuse. J'aurai besoin d'une famille très douce, sans jeunes enfants et sans chien, qui aura la patience d'attendre que je me mette à l'aise, ce qui peut prendre un certain temps. Je m'appelle TORNADE. J'ai toujours vécu en intérieur.

Une visite prévue pour la belle, mercredi 20 : à suivre ...

FELIX est très câlin et suit sa bienfaitrice comme un petit toutou, pas à pas. Comme chacun d'eux, il nous faut lui  trouver une famille aimante, bienveillante, douce et adaptée : espace, jardin, pas d'autres chats, exclusivité totale car Félix est d'un naturel dominant.

Et voici le bel et sympathique GASPARD, notre tout récent pensionnaire, né en 2014, qui apprécie les caresses et en redemande. Comme pour Tommy et Félix, il lui faudra vivre en maison avec jardin.

Qui veut sauver le soldat PLUME ? Son histoire est en page "Au secours !"

Voici LINETTE, notre très douce et très jolie écaille de tortue. Toute jeune aussi : 1 an à peine.

Coucou ! Je suis NESTOR. Je viens de rejoindre le lot des abandonnés. Je suis très sociable et très sympa.


Si vous avez besoin d'accessoires pour votre nouveau compagnon, rendez-vous sur notre page boutique. Vous y trouverez sans doute votre bonheur !


L'ADOPTION

 

J'ai trouvé ce matin, blotti contre ma porte,

Un chat abandonné au regard presque éteint.

Sans un cri, une plainte, acceptant son destin,

Il attendait, patient, qu'un grand sommeil l'emporte.

 

Viens, je vais te donner pour longtemps du bonheur,

Préservé des humains et de leurs nombreux crimes;

Bien au chaud dans mes bras, recouvre ta splendeur.

 

Robert Wullen